Gouvernement du Nouveau-Brunswick
carbontax_header

À compter du 1er avril 2019, les gens du Nouveau-Brunswick paieront une nouvelle taxe fédérale sur l’essence et le mazout domestique.

La taxe fédérale sur le carbone sera appliquée à tous combustibles fossiles vendus au Nouveau-Brunswick, y compris l’essence, le diesel, le gaz naturel, le propane et tous les mazouts domestiques. Elle sera imposée aux sociétés de production et de distribution de combustible, qui répercuteront ces coûts sur les clients. Cette taxe augmentera chaque année jusqu’en 2022, lorsque la population néo-brunswickoise paiera la taxe sur l’essence la plus élevée au pays.

Cette nouvelle taxe fédérale sur le carbone représentera des centaines de dollars en coûts additionnels pour les familles du Nouveau-Brunswick.

Une famille de quatre personnes, vivant en région rurale, qui possède un camion et une berline avec lesquels ils parcourent 20 000 kilomètres par année chacun paiera environ 230 $ de plus en essence en 2019. Si la même famille chauffe sa résidence au mazout et qu’elle remplit le réservoir (d’une capacité de 900 litres) trois fois par année, elle dépensera environ 150 $ de plus par année. De plus, le coût des aliments et des autres produits qu’elle achète au cours de l’année augmentera.

Voici quelques exemples des répercussions de la taxe sur le carbone :

Essence
Il en coûtera 2,54 $ de plus pour remplir un réservoir d’essence de 50 litres (une augmentation de 4,42 ¢ le litre).

Si vous conduisez 20 000 km en 2019, votre augmentation annuelle moyenne des coûts sera :
  • Camion (14,5 litres/100 km) = 147,41 $
  • Mini-fourgonnette (11,2 litres/100 km) = 113,35 $
  • VUS (10,3 litres/100 km) = 104,71 $
  • Berline (8,8 litres/100 km) = 89,46 $
Électricité
La taxe sur le carbone ne s’applique pas aux centrales électriques alimentées aux combustibles fossiles, qui seront ciblées par le système fédéral de tarification fondé sur le rendement. Les normes définitives (ce qu’Énergie NB va payer) n’ont pas encore été mises au point. Énergie NB ne sera pas sujette à une tarification du carbone avant la fin de l’année 2020. 
Mazout domestique
La taxe sur le carbone s’appliquant au mazout domestique se chiffrera à 5,37 ¢ le litre. Le coût moyen pour remplir un réservoir de mazout (900 litres) augmentera de 55,20 $. En présumant que 2000 litres de mazout sont nécessaires chaque année pour chauffer une maison typique, on peut estimer que le coût annuel moyen pour un client résidentiel augmentera de 107,40 $. Cela dépendra du rendement du combustible et de la superficie de la maison.
Gaz naturel
À compter du 1er avril, la taxe sur le carbone s’appliquant au gaz naturel se chiffrera à 3,91 ¢/m3. On prévoit que le coût annuel moyen pour un client résidentiel d’Enbridge Gaz Nouveau-Brunswick augmentera de 90 $. (Source : Enbridge Gaz Nouveau-Brunswick).

  La position du Nouveau-Brunswick sur la taxe fédérale
  sur le carbone

Pourquoi cette taxe n’est pas nécessaire au Nouveau-Brunswick

Même sans cette taxe, le Nouveau-Brunswick est en voie d’atteindre l’objectif fixé par le Canada : d’ici 2030, les émissions seront d’au moins 30 % inférieures aux niveaux enregistrés en 2005. Depuis 2005, la province a réduit ses émissions de 24 %. Alors qu’il nous reste plus d’une décennie, nous sommes en voie d’atteindre, voire de dépasser, la cible du gouvernement fédéral en respectant les 118 mesures du Plan d’action sur les changements climatiques du Nouveau-Brunswick.

La taxe fédérale sur le carbone est censée encourager les gens à moins utiliser leur voiture ou à opter pour les services de transport public.

Cela ne reconnaît pas que la moitié de la population du Nouveau-Brunswick habite en région rurale et n’a pas d’autre choix que d’utiliser un véhicule personnel pour se rendre à l’école, au travail, aux rendez-vous et aux activités.

Cela aura également des répercussions sur les petites et moyennes entreprises qui paieront des millions de dollars en taxes supplémentaires sur le carbone appliquées aux combustibles sur lesquels reposent leurs activités.

La taxe sur le carbone ne changera pas les comportements et pénalisera injustement les gens du Nouveau-Brunswick.
  

Ce que le Nouveau-Brunswick fait au sujet de la taxe fédérale sur le carbone

Votre gouvernement s’est joint à une coalition de provinces qui s’opposent à la taxe fédérale sur le carbone, dont la Saskatchewan et l’Ontario.

Le gouvernement provincial a dévoilé un cadre pour l’élaboration d’un système de tarification fondé sur le rendement pour les grands émetteurs industriels de gaz à effet de serre. Ce système, qui est une solution de rechange au plan du gouvernement fédéral, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en évitant de placer les industries de la province en situation de désavantage concurrentiel.

Le Nouveau-Brunswick continue à lutter contre les changements climatiques en mettant en œuvre son Plan d’action sur les changements climatiques en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre sans alourdir le fardeau fiscal de la population ni supprimer la croissance économique.