FREDERICTON (GNB) – Un programme pilote visant à étendre la portée de l’équité salariale au sein du secteur privé connaît un bon début, selon la ministre des Finances, Cathy Rogers. Jusqu’à maintenant, 145 employeurs ont reçu un certificat attestant qu’ils ont réussi le module de formation sur l’équité salariale, préparé par le gouvernement.

« Appuyer l'équité salariale au Nouveau-Brunswick est dans l’intérêt supérieur des femmes, des enfants et de toute la population du Nouveau-Brunswick, a déclaré Mme Rogers. En plus d’avoir fait de grands progrès dans la mise en œuvre de l’équité salariale au sein du secteur public, votre gouvernement est déterminé à renforcer notre économie et à améliorer l’équité salariale dans l’ensemble des secteurs public et privé. »

Mme Rogers parlait au nom du premier ministre, Brian Gallant, qui est également ministre responsable de l’Égalité des femmes.

L’équité salariale repose sur le principe selon lequel le salaire devrait refléter la valeur du travail, que celui-ci soit effectué principalement par des hommes ou principalement par des femmes.

Dans le cadre du programme pilote lancé en juin, tous les employeurs demandant du financement par la voie de l’initiative Promesse d’emploi devront suivre un module d’apprentissage en ligne. Les employeurs ayant un effectif de 50 personnes ou plus demandant du financement par l’entremise de cette initiative devront aussi soumettre un plan de mise en œuvre de l’équité salariale, puisqu’il s’agit d’une condition pour recevoir le financement. De même, les employeurs ayant un effectif de 50 personnes ou plus répondant à un appel d’offres gouvernemental d’une valeur de un million de dollars ou plus devront suivre un module de formation sur l’équité salariale.

Le certificat attestant que le module de formation en ligne a été réussi est valide pour une période de trois ans.

« En savoir plus sur l’équité salariale et l’égalité salariale profite à tous », a affirmé le directeur général de l’Association des constructeurs de routes et de la construction lourde du Nouveau-Brunswick, Tom McGinn. « Nos membres sont des entrepreneurs, des sociétés de services de soutien, des fournisseurs et des ingénieurs qui sont responsables de la grande majorité des projets provinciaux de construction routière et des projets d’infrastructure municipale au Nouveau-Brunswick, et plusieurs d’entre eux doivent maintenant suivre le module d’apprentissage s’ils veulent faire avec le gouvernement provincial. Le module d’apprentissage est bien organisé et informatif, et il est aussi facile à suivre en raison de son format en ligne. »

Le gouvernement provincial tiendra compte des commentaires reçus de la part des employeurs par l’entremise du programme pilote alors qu’il continuera de collaborer avec le secteur privé pour instaurer l’équité salariale et faire progresser l’égalité des femmes.

« Ce programme représente une démarche tout à fait néo-brunswickoise qui accroît la sensibilisation et la participation à l’équité salariale, tout en reconnaissant et en équilibrant les besoins des employeurs du secteur privés, a dit Mme Rogers. Ce programme pilote favorise la collaboration entre les intervenants, les employeurs et le gouvernement, ce qui facilitera et encouragera l’adoption de l’équité salariale dans le secteur privé. »

L’amélioration de l’équité salariale dans l’ensemble de la province est un domaine prioritaire énoncé dans le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles - Faire progresser l’égalité des femmes.

En mars, le gouvernement provincial a annoncé un investissement de 150 000 dollars par année afin de fournir des ressources supplémentaires au Bureau de l’équité salariale au sein de la Direction de l’égalité des femmes. Ces ressources permettront au bureau de jouer un plus grand rôle dans ses efforts avec le secteur privé en vue de promouvoir l’adoption de l’équité salariale. Les ressources expliqueront les avantages de l’équité salariale pour les employés et les employeurs, et elles fourniront des renseignements sur la façon de mettre en œuvre l’équité salariale au sein des organisations.

Le gouvernement provincial continue également de travailler à la mise en œuvre intégrale de la Loi de 2009 sur l’équité salariale.

Des outils et des ressources pour aider les organisations à examiner leurs pratiques en matière de rémunération sont disponibles sur le site Web du Bureau de l’équité salariale.